dernières nouvelles

GP d’Emilie-Romagne : Max Verstappen triomphe à Imola sous Red Bull

Dimanche 24 avril 2022. 10:34

IMOLA, Italie – Le Néerlandais Max Verstappen a mené la domination de Red Bull sur Ferrari lors du Grand Prix de Formule 1 d’Émilie-Romagne, qui s’est déroulé dimanche sur les circuits Enzo et Dino Ferrari d’Imola, au grand désarroi de la mer Tifosi dans les tribunes.

Le champion du monde en titre Verstappen a mené la course du début à la fin, a signé le meilleur tour et a remporté la deuxième victoire de la saison.

En combinaison avec son coéquipier Sergio Pérez, il a réalisé le premier doublé Double Bull du Grand Prix de Malaisie en 2016.

“Bon dimanche”, a appelé Verstappen à la radio de l’équipe après que la journée s’est avérée sombre, couverte et bruine.

Un week-end de détente pour Red Bull

Verstappen a également remporté le sprint de qualification, qui s’est déroulé samedi, et a récolté le maximum de points dont il disposait au cours du week-end.

“Il est toujours difficile de réaliser quelque chose comme ça”, a déclaré Verstappen à propos du week-end parfait.

“Nous étions prêts. Avec la météo, vous ne savez jamais à quel point vous serez compétitif. Mais je pense qu’en tant qu’équipe, nous avons tout bien fait et ce doublé est mérité.”

Troisième était Lando Norris sur McLaren.

Le Québécois Lance Stroll chez Aston Martin a terminé en 10e place après avoir débuté en 15e position et a marqué son premier point dans la jeune saison. Son coéquipier Sebastian Vettel a terminé huitième.

“Ce fut un week-end positif pour l’équipe et c’est formidable de voir les deux voitures marquer des points. Aujourd’hui, c’était un point bien mérité pour nous, car la pression était forte pendant la course, sans parler des conditions météorologiques changeantes », a déclaré Stroll.

“Tout le monde a eu du mal avec des pneus surchauffés et des pistes sèches, mais nous avons réussi à garder (Lewis) Hamilton derrière et à pousser (Yuki) Tsunoda devant.” Dès que nous sommes passés aux pneus médiums, nous avons continué à un bon rythme et avons pu nous désengager du groupe de voitures derrière nous », a ajouté Stroll.

De plus, Toronto Toronto Nicholas Latifi a terminé 16e à Williams.

Ce fut une course désastreuse pour les pilotes Ferrari qui ont couru sur les terrains de la célèbre équipe et espèrent revenir aux étages supérieurs du sport.

Charles Leclerc a pris la ligne de départ en tête du classement des pilotes après avoir remporté deux des trois premières courses, tandis que Carlos Sainz Jr. célébré ce week-end en Italie la prolongation du contrat de deux ans.

Cependant, Leclerc n’a pas pu surprendre Verstappen en début d’épreuve et n’a jamais été à la bagarre. Quant à Sainz, il quitte la piste dans le premier tour, ce qui ruine sa course.

Verstappen domine de bout en bout

Finalement, la tentative de Leclerc de sauver la journée de Ferrari a pris fin lorsqu’il a à son tour quitté la piste tout en combattant Perez pour la deuxième place. Au classement final, il s’est finalement installé à la sixième place.

Leclerc détenait une avance de 46 points sur Verstappen dans le championnat des pilotes en vue de l’événement de dimanche, mais ce n’est plus que 27 points.

« J’étais trop ambitieux. J’ai payé et j’ai perdu sept points potentiels”, a admis Leclerc dans une interview à Sky Sports.

“C’est dommage, ce sont sept points qui seront certainement utiles à la fin du championnat, et cela ne doit pas se reproduire. »

Au départ du sprint qualificatif de samedi, Leclerc a réussi à dépasser Verstappen, mais dès le jour de la course venu, Verstappen a bien démarré. De leur côté, Leclerc a été dépassé par Perez et Norris.

Leclerc a ensuite réussi à passer à la troisième place et a poursuivi les Red Bulls alors qu’il quittait la piste.

Il pleuvait abondamment le matin, mais au moment où la course a commencé, les pluies avaient cessé et, bien que la piste soit encore humide, elle séchait rapidement, obligeant le pilote à changer de pneus en raison des nouvelles conditions de conduite.

La course a également été marquée par une bataille spectaculaire et tardive entre George Russell, un nouveau venu chez Mercedes, et Valtter Bottas, qu’il a remplacé. Les deux pilotes se sont battus pour la quatrième place jusqu’au dernier tour et c’est Russell qui l’a emporté.

Lewis Hamilton a eu une autre course difficile derrière lui et a dû se contenter de la 13e place.

Le patron de Mercedes, Toto Wolff, a présenté ses excuses à Hamilton à la radio de l’équipe pour lui avoir donné une voiture “ingérable” en Italie.

Le septuple champion du monde Hamilton a perdu le titre contre Verstappen l’an dernier lors de la toute dernière course de la saison dans l’un des duels les plus excitants de la dernière décennie en Formule 1.

Hamilton s’est retrouvé à un tour de Verstappen dimanche lorsque le Néerlandais l’a dépassé au 39e tour.